Soutien à la participation des établissements

De santé sans DRCI aux activités de recherche

Ce soutien, apporté par le DRCD de l’AP-HP et les autres DRCI, a pris différentes formes. D’abord, sept établissements ont bénéficié des aides par affection de moyens en personnels (technicien de recherche clinique) pour soutenir les investigateurs impliqués dans les essais à promotion industrielle portant sur le médicament - via le Centre National de Gestion des Essais de Produits de Santé (CeNGEPS).

Le GIRCI-IDF répond à 50 et 70 sollicitations des établissements de santé franciliens chaque année. Ces sollicitations incluent :

  • l’aide à l’organisation de réunions d’information, d’échanges et d’harmonisation des pratiques entre établissements, de rendez-vous individualisés par établissement (présentation, rencontres des directions et des correspondants recherche, recueil des besoins, échanges d’informations),
  • la communication de conventions et grilles de surcoûts, échanges d’informations lors d’une participation commune à un même essai (harmonisation entre établissements),
  • l’aide méthodologique (réalisation des conventions, utilisation des nomenclatures et utilisation des documents de contractualisation),
  • l’aide technico-règlementaire (diffusion de documents types de contractualisation et check-list des informations et des documents à demander aux promoteurs),
  • et la coordination, la gestion et le suivi des équipes mobiles de recherche (EMRC).

Trente-neuf établissements de santé sans DRCI ont bénéficié du GIRCI-IDF depuis 2012

img4.png

Ces différentes activités ont concerné l’ensemble des établissements de santé sans DRCI, membres du GIRCI-IDF, ainsi que 39 autres établissements de santé non membres du GIRCI.

Une dizaine de visites sur site en 2014 ont été effectuées, visites qui ont permis :

  • de finaliser certains Groupement de Coopération Sanitaire (GCS),
  • de tisser des liens avec des URC de l’AP-HP,
  • de regrouper des établissements voisins dans un projet commun de recherche clinique incluant la constitution d'une commission recherche et d’un mini-centre de recherche clinique.

Ainsi, d’autres établissements de santé ont signé, après la visite, la convention multi-partenariale avec le GIRCI-IDF en 2014.

Nouveaux établissements de santé franciliens adhérents au GIRCI-IDF en 2014

screen_shot_2015-07-02_at_15.21.37.png

Visites des établissements franciliens non universitaires

Pour cela, nous comptons intensifier les visites sur site afin d’aider les établissements de santé non universitaires sans DRCI à augmenter leur capacité à participer à des essais cliniques. Ces visites ont pour but (1) d’accentuer la motivation de tous les acteurs, direction comprise, (2) de faire un bilan précis des études en cours, (3) de définir une stratégie à court terme à partir des services qui ont la capacité de s’impliquer dans un tel programme, (4) de développer les collaborations potentielles et les complémentarités des hôpitaux ou des groupes hospitaliers voisins, (5) d’analyser le besoin d’appui auprès d’une URC ou la possibilité de créer un mini-centre de recherche clinique éventuellement partagé (6) de rechercher les réseaux d’investigateurs aux quels les médecins de l’hôpital pourraient s’intégrer et (7) de définir un programme de suivi des actions entreprises, incluant une nouvelle visite dans les mois suivants.

Les missions du girci

Appui à la réalisation de certaines missions

spécifiques du promoteur
En savoir plus

Formation / Information des professionnels

de la recherche clinique
En savoir plus

Gestion de l’appel à projets

« PHRC Interrégional » OU PHRCI
En savoir plus
voir toutes les missions